10 actions ZD faciles et simples à mettre en place

Au démarrage d’une démarche zéro déchet, il y a beaucoup à faire, à trier, à changer. Cela demande du temps, des efforts, du courage et parfois justement il arrive que nous découragions devant la montagne à gravir !

C’est ce qu’il s’est passé pour moi au début (je vous invite à lire mon article de bilan 2 mois après s’être lancés dans la démarche ZD).

Que vous ayez envie de viser le zéro déchet, puisque le zéro déchet n’existe pas, ou juste de réduire vos déchets à votre rythme et à votre niveau (bravo pour ce pas !), je vous propose 10 actions zéro déchet faciles et simples à mettre en place dans votre quotidien !

10 actions zéro déchet faciles et simples

Pour aller plus loin, vous trouverez dans certaines de ces actions un lien vers un de nos articles qui aborde le sujet.

1 – Refuser le papier de la baguette à la boulangerie : demande peu de temps et une petite dose de courage seulement pour oser la 1ère fois.

Résultats : efficacité et fierté garanties, d’une facilité déconcertante !

2 – Arrêter l’utilisation du Sopalin (éventuellement le remplacer par des chiffons en micro fibre ou des torchons ou … rien, une éponge souvent suffit ;-)) : aucun temps ni aucun effort supplémentaire.

Résultat : impressionnant comme on oublie vite l’utilité même du Sopalain !

10 actions zéro déchet3 – Acheter une éponge en luffa (éponge végétale biodégradable) en guise de grattoir pour la vaisselle. On en trouve en Biocoop par exemple pour 3,20 euros. A la maison nous les coupons en 2.

Résultats : une vaisselle impeccable, pas de risque de rayures (les enfants peuvent faire la vaisselle), effort et investissement minimes (juste à l’achat). Je suis certaine que vous tomberez tôt ou tard sur du luffa (habituellement davantage utilisé dans la salle de bain, comme éponge de gommage pour le corps).

4 – Remplacer votre liquide vaisselle par un savon de Marseille : aucun véritable effort en dehors de trouver un vrai savon de Marseille (en vente en vrac chez Biocoop par exemple).

Résultats : gain en coût et en déchet, mains moins abîmées à l’usage.

stop-pub

5 – Mettre un « Stop Pub » sur votre boîte aux lettres (à faire vous-même, à imprimer ou à demander auprès de votre mairie) : un tout petit effort pour un gros impact.

Résultats : moins de déchets papiers dès le 1er jour, la légèreté au quotidien assurée en prime !

bouteilles verre

6 – Boire l’eau du robinet à la place de l’eau en bouteille (laisser « décanter » l’eau si elle a un goût ou utiliser un charbon filtrant) : effort d’adaptation plus important dépendant de la qualité et du goût de votre eau.

Résultats : beaucoup moins de bouteilles plastiques à recycler.

Courses ZD

7 – Aller au marché avec des sacs en tissu, bocaux et paniers : demande un effort plus important et une petite dose de courage face aux commerçants, surpris mais accueillants au final pour la majorité.

Résultats : la satisfaction de manger plus sain en jetant moins d’emballages et des sourires échangés, ça n’a pas de prix !

anniversaire zéro déchet

8 – Offrir des cadeaux immatériels qui laisseront un beau souvenir plutôt qu’un gros déchet tôt ou tard. Demande un peu de temps pour cogiter des idées mais procure beaucoup plus de plaisir pour celui qui offre et celui qui reçoit !

Résultats : effet et souvenir partagé garantis !

9 – Privilégier les achats d’occasion avant le neuf, par exemple sur Le Bon Coin. Bonnes affaires et rencontres sympathiques à la clé !

Résultats : vous risquez d’être surpris par tout ce qui se trouve à vendre à proximité de chez vous et à moindre coût.

10 – S’abonner à la bibliothèque/médiathèque près de chez vous : livres, magazines, films et musiques à disposition ! (et même des espaces de lecture, de contes, de travail, d’accès à internet).

Résultats : une habitude familiale plaisante et peu coûteuse.

recette de caramel au beurre sale11 – Et en extra pour vous féliciter d’avoir lu les 10 actions précédentes : réaliser votre caramel au beurre salé maison. Parce que zéro déchet ne rime pas avec zéro plaisir 😉

Résultats : 10 minutes maxi pour un résultat gourmand qui ravira vos papilles et celles de vos proches !

Quelle(s) action(s) vous inspirent ?

6 commentaires


  1. Bonjour j’ai attaqué le 1er septembre 2017 et suis assez fière de moi (nous) car nous avons fait pas mal de changement.
    Par rapport à votre liste ce que je ne fais pas encore c’est :
    — éliminer le sopalin
    — prendre du savon de marseille pour la vaisselle (mais je m’en sers à la douche du coup vais le tester pour la vaisselle)
    — les cadeaux (j’ai encore du mal …)
    — et l’éponge en luffa que je vais m’empresser d’aller acheter

    Ce que je fais en plus :
    — refuser les sacs
    — aucun biscuit industriel
    — prochaines fêtes en zéro déchet (halloween pour la prochaine)
    — je fais quelques cosmétiques maison
    — petit à petit nous essayons de réduire les produits sodas (à l’heure d’aujourd’hui il ne nous reste que 3 sirops)

    La route est encore longue mais petit à petit …
    Bonne journée

    Répondre

    1. Bonjour, merci pour votre commentaire et bravo à vous ! Je trouve que ce que vous faites depuis si peu de temps dépasse de loin ce que vous ne faites pas encore ! Je pense que vous allez vite prendre goût aux cadeaux immatériels 😉 A bientôt

      Répondre

  2. Super article bien synthétisé, j’essaie aussi de finir un article sur le même style sur mon blog. Me reste plus qu’à me perfectionner sur les courses, les miennes sont ZD mais mon conjoint, …. étape à suivre ^^

    Répondre

    1. Merci ! Je suis heureuse de découvrir votre blog ! La prise de conscience ne se commande pas et je constate que ce sont plus souvent les femmes qui sont « moteur » dans la démarche. A bientôt

      Répondre

  3. Super article pour convaincre les indécis.
    Le Zéro Déchet, c’est facile et difficile à la fois .
    Je m’y suis mise mi-juin 2017 après de merveilleuses rencontres quand je me trouvais auprès de mon papa .
    De retour chez moi ça été la révolution, je voulais tout changer tout de suite . Sauf que finalement ça ne se fait pas du jour au lendemain…. il faut d’abord vider les stocks de produits d’hygiène, ménagers, alimentaires …. ( c’est que j’en ai du stock, et je ne sais pas pourquoi en plus) Sopalin vite remplacé, éponge également, serviette hygiénique et protège slip idem ( et c’est plus confortable) je vais plus facilement au marché ou regroupement de producteurs pour mes fruits et légumes, pour le pain j’ose dire non au papier à la boulangère , mais il est présent en biocoop (?), et en surpermarché pour le code barres. Tout ce qui est viande et poisson c’est dur du coup je n’insiste pas . Mais même pour le vrac on nous impose le sac papier avec fenêtre transparente non recyclable ! ?
    Encore énormément d’efforts à faire de mon côté . Prochaine étape fabrication de mes produits d’entretien, une vente privée de choses dont je n’ai plus d’ utilité mais vendable , cuisiner plus , anticiper, faire des conserves , des confitures ….
    Bref c’est pas gagné, mais déjà une petite satisfaction : la réduction de mes ordures ménagères

    Répondre

    1. Merci Monik et surtout félicitations pour tout ce que vous avez déjà engagé ! La biocoop a un positionnement « bio » à la base, même s’il y a un beau rayon de vrac, il y a beaucoup de produits emballés … En revanche c’est étonnant qu’on vous impose les sacs papiers pour le vrac ! C’est vrai qu’il faut parfois insister un peu chez les commerçants mais ils finissent par prendre l’habitude (car c’est le changement qui est également le plus difficile pour eux). J’ai écrit un article là dessus : « Comment convertir un commerçant au ZD ? » Bonne poursuite et réduction (encore) de vos déchets pour une satisfaction grandissante ! A bientôt

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *