Comment démarrer dans le zéro déchet (nos astuces) ?

 

astuces démarrer zéro déchet
euh, c’est plutôt l’inverse en fait chez moi : mon sac est mieux rangé que ma tête 😅

Le plus difficile dans la démarche zéro déchet c’est de se lancer 😉
Ensuite, le mieux est d’avancer pas à pas !

Chez nous, nous avons démarré par la cuisine (mais vous pouvez aussi choisir une autre pièce de la maison, comme la salle de bain par exemple, ce qui comprend aussi les courses comme pour la cuisine 😉).

Voici quelques astuces pour démarrer dans le zéro déchet simplement (et sans investir des sommes folles) pour faire ses 1ers pas dans la démarche.

Refuser les emballages inutiles … ou presque !

Vous vous en rendrez vite compte : nous sommes cernés par les emballages !

Il y a 2 sortes d’emballages :

  • ceux qui servent uniquement au transport du produit (le sachet de la baguette de pain par exemple, la boîte à oeufs, les sacs pour les fruits et les légumes, le papier d’emballage de la viande chez le boucher ou le fromager, etc)
  • ceux qui servent au transport ET à la conservation des aliments (les pots de yaourts, les boîtes de conserve, les sachets des biscuits ou des chips, …)

Les 1ers ont une utilité très discutable et limitée.

Par exemple, le sachet de la baguette de pain vous évitera les traces de farine sur vos mains, vos vêtements, votre voiture, … et encore … Mais une fois chez vous, il partira à la poubelle. En voilà un déchet de luxe (mais en avons-nous encore les moyens ?).

Les emballages servant aussi à conditionner et à conserver les aliments par exemple, sont plus “durables” mais finiront aussi à la poubelle. Et même s’il s’agit d’un emballage collectés pour le recyclage, ce déchet n’en reste pas moins polluant en terme de production et de traitement en bout de chaîne.

Refuser ces emballages posent la question de la solution de remplacement pour le transport et la conservation.

Constituez-vous un kit de sacs et contenants réutilisables

A la maison, nous avons vidé nos armoires et récupérer nos sacs en tissu type tot bag, paniers, pochettes, boites à oeufs etc … Nous en avions déjà plus que je n’en pensais ! De sorte que nous n’avons eu à acheter que des petits sacs en coton biologique pour nos courses en vrac de fruits, légumes et épicerie “sèche” (salée et sucrée comme le chocolat).

Pour les aliments “humides” (viande, poisson, fromages, …), nous avons mis de côté boîtes en métal diverses (comme une boîte à sucre ou boîtes à thé) et acheté des bocaux Le Parfait trouvés en lot très abordable sur Le Bon Coin ou chez Emmaüs. Nous avons commencé aussi à privilégier le verre et mis de côté les pots pour pouvoir les réutiliser (voici notre recette miracle pour décoller les étiquettes des pots sans effort ).

Il faut ensuite un peu de “courage” et de patience pour présenter vos boîtes chez vos commerçants mais la plupart sont très accueillants passés les premiers temps d’interrogation et de changement d’habitude !

Après vous ne pourrez plus vous arrêtez et qui sait quels résultats vous allez atteindre (un bocal en guise de poubelle comme nous ?) ?!

 

Et vous quels ont été vos 1er pas ou quels sont à venir ?

Quelques sources sur les limites du recyclage

★”Ce qui n’est pas recyclable ne doit plus être fabriqué” : seulement 26% des emballages plastiques sont recyclés, selon 60 Millions de consommateurs

★ ou encore dans le même esprit “Déchets plastiques : la dangereuse illusion du tout-recyclage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *