1 an de zéro déchet : notre bilan !

Ça y est, nous y sommes : 1 an !

1 an que nous nous sommes lancés avec mon conjoint et mes 2 garçons dans une démarche zéro déchet à la maison.

 

1 an que nous nous étions donné comme défi de vivre mieux sans poubelles.

Voici la situation de nos poubelles à cette date anniversaire symbolique.

Défi atteint !

bilan 1 an zéro déchet

Depuis le 1er septembre 2017 : exit la poubelle tout venant, nous avons mis en place notre nouvelle poubelle dans la cuisine !

Cette action est très motivante pour nous :

  • d’abord elle nous permet de voir encore mieux nos déchets pour continuer à les réduire,
  • chaque déchet compte dans si peu d’espace, là aussi cela nous permet de rester vigilants sur ce que nous jetons,
  • notre poubelle nous permet de sensibiliser différemment les personnes qui entrent chez nous : parler de notre démarche et de nos résultats devient très concret,
  • nous pouvons « refuser » plus facilement les déchets potentiels de nos invités,
  • elle nous rappelle au quotidien que nous avons avons réussi à nous passer de poubelles, c’est notre « trophée« ,
  • en plus, il s’agit plutôt d’une jolie poubelle en plus je trouve 😉

Compte tenu de nos dernières pesées, notre bocal-poubelle ne tiendra pas un an comme Béa Johnson pour le moment, ni même 6 mois je pense. Mais il représente l’aboutissement d’un an d’efforts et comme je le disais plus haut nous motive à poursuivre.

Nos déchets

Nos déchets sur 10 semaines

Pendant 10 semaine, du 15/05 au 22 juillet, nous avons pesé tous nos déchets (sauf compostables).

Nous avons jeté 8 kilos 297,8 grammes de déchets en moyenne par semaine :

  • 1 kilo 195,4g de vêtements
  • 5 kilos 362g de verre
  • 397,4g de plastique/carton
  • 997,8g de papier
  • 209,6g jetés à la déchetterie (couvercles, déchets métalliques, câbles, vaisselle cassée, etc)
  • 36,4g de bouchons
  • 99,2g de déchets jetés à la poubelle « noire »

Ce qui nous fait une projection de 5 kilos 555,2 de déchets jetés à la poubelle noire à 4 pour une année.

Selon ces chiffres publiés en 2017 par l’ADEM, chacun de nous jette 573 kilos de déchets par an au total dont 47% d’ordures ménagères dans la poubelle classique (soit 269,31 kilos par an et par personne) et 19% de déchets recyclables, (108,87 kilos), donc un total de 378,18 kilos de déchets recyclables et non recyclables.

Nous jetons donc 194 fois moins de déchets non recyclés et 3,34 fois plus de déchets recyclables (sans compter les vêtements). Au total nous jetons 4 fois moins de déchets recyclables et non recyclables (le verre pèse plus lourd que le plastique !).

Et nos résultats devraient encore s’améliorer puisque nous avons fini notre tri 😉

Nos déchets « tout venant »

Dans ce bocal, nous retrouverons des plaquettes de médicaments, des pansements, les étiquettes de prix de nos achats en vrac, des bouts de scotch, des élastiques cassées qui ne seront pas remplacées, d’éventuels déchets d’invités comme des mouchoirs, des cotons démaquillants ou encore des chewing-gums par exemple, des fournitures scolaires avant de trouver des alternatives (je cherche une solution de recyclage de nos crayons à jeter) ou des « résidus » de notre désencombrement.

Nous devrons donc vider notre bocal-poubelle régulièrement dans un sac poubelle de 20 litres qui ne sera jeté qu’une fois plein, soit normalement au bout de plusieurs mois.

C’est une grande victoire pour nous et cela montre bien qu’il est possible d’atteindre des résultats significatifs en assez peu de temps finalement !

Mais nous ne nous arrêtons pas là …

Objectif de notre 2ème année

Nous entamons désormais notre 2ème année zéro déchet : nos principales routines sont prises, nous allons plutôt chercher à les améliorer (j’aimerais par exemple trouver des brosses à dents ZD tout aussi satisfaisantes mais moins chères), à découvrir de nouvelles solutions ZD (car il y a de plus en plus de produits zéro déchet et de boutiques en vrac), peaufiner la gestion de nos déchets et donc nos connaissances en la matière, etc.

J’aimerais aussi faire un relevé de prix comparatif entre vrac et produits emballés, en prenant en compte ce que nous n’achetons plus aussi.

Nous nous orientons donc toujours vers le zéro déchet mais un peu plus « finement » en fait. Je me rends compte aussi que derrière le zéro déchet, nous adoptons de plus en plus un style de vie « minimaliste ».

Enfin depuis nos dernières vacances, nous aspirons également à réduire nos déchets à l’extérieur de la maison : en déplacements, au restaurant, au musée, chez nos amis, etc.

Je reviendrai dans de prochains articles sur la pesée de nos différentes poubelles, notre routine « bokashi » et les dernières alternatives que nous avons adoptées (notamment en matière de cosmétiques), probablement davantage en vidéos sur ma chaîne youtube Multi Z 😉

Si vous avez des questions ou des thématiques que vous aimeriez voir abordées, n’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à m’envoyer un message. Vous pouvez aussi partager vos réussites, cela fait du bien et encourage les autres !

A bientôt.

2 commentaires


  1. Bonjour,
    Que faites vous de vos déchets organiques non compostables (pelures oranges, citron, carcasse de viande et de poisson? je n’arrive pas à trouver de solutions alors je suis preneuses des votre 🙂

    Répondre

    1. Bonjour,
      Nous les compostons grâce à nos 2 seaux Bokashi justement. Ce procédé, dont je parlerai plus en détails dans un prochain article, accepte les petits os, produits laitiers et pelures d’oranges nettoyées et coupées en petits morceaux).

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *