Nos déchets de janvier

Comme tu le sais je fais régulièrement l’inventaire de nos déchets (non recyclables et recyclables). J’ai commencé par les peser minutieusement pendant 10 semaines en 2017, puis par relever la fréquence à laquelle nous allions les jeter en 2018.

Dans mon dernier bilan annuel (celui des 2 ans !), j’ai décidé de reprendre sérieusement nos déchets en main. Je continue à reporter la fréquence à laquelle nous jetons nos différentes poubelles (“tout venant”, carton-plastique, verre, papier, déchèterie, vêtement). J’ai également décidé de faire un inventaire mensuel de nos déchets “tout venant” c’est-à-dire non recyclables !

SOS plastique

Je me suis aperçue d’une dérive dans la gestion de nos déchets plastiques : nous avons tendance à jeter tout ce qui est en plastique dans la poubelle de recyclage jaune.

Il faut dire que les consignes de tri ne sont généralement pas claires concernant ces déchets (notre commune n’y échappe pas).

consignes tri plastique 29

Et lors d’une visite du centre de tri du département voisin, le discours qui a été donné est celui-là :

jetez tout le plastique sans état d’âme, nous ferons le tri !

Je trouve que l’idée de pousser les collectivités à aller plus loin dans le recyclage en les mettant face aux déchets est pertinente. Mais du côté personnel, cela déculpabilise beaucoup (et déresponsabilise ?) de jeter ses emballages et déchets plastiques.  Je ne suis pas certaine que cela soit vraiment productif au final …

Être honnête dans sa démarche zéro déchet

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas : si nous voulons réduire nos déchets plastiques, il faut que nous les assumions en tant que déchets non recyclables. Pour rappel seulement 26% de la poubelle jaune est réellement recyclable et recyclé !

15% c’est peu … trop peu !

Depuis le début de l’année, nous sommes donc plus vigilants à jeter dans la poubelle jaune les déchets dont nous sommes certains qu’ils se recyclent d’après les consignes de tri que nous avons (et cela n’empêchera pas des erreurs comme la plupart des personnes malheureusement).

Comme tu t’en doutes, la conséquence directe est une augmentation significative de notre poubelle-bocale. Ça fait mal mais c’est le prix d’une démarche honnête envers la planète et nous-mêmes, plus de “tricherie”, nous voulons regarder nos déchets en face !

Notre bocal ne peut pas contenir les déchets que nous mettions auparavant au recyclage. Nous avons donc dû mettre en service un sac pour les emballages plastiques encombrants.

Regardons ensemble le contenu de notre poubelle “tout venant” (poubelle noire).

Inventaire de nos déchets “tout venant” pour le mois de janvier

Voici le contenu global de notre poubelle “noire” pour le mois de janvier 2019 :

inventaire déchets
Nos déchets “tout venant” pour le mois de janvier partie 1
déchets plastiques
nos déchets “tout venant” pour le mois de janvier partie 2

Globalement beaucoup de plastique d’emballages de médicaments, de scotch, d’étiquettes de vêtements et des affaires cassées.

Voyons cela de plus près …

Emballages plastiques non recyclables

La photo ci-contre est un zoom de la photo d’ensemble :

  • emballage plastique de papier toilette
  • cerclage et emballage d’un album photos reçu par la poste (j’avais oublié de demander le moins d’emballages possible pour l’envoi, comme je le fais d’habitude)
  • des étiquettes de pots en verre (sauces)
  • l’emballage d’une ardoise Veleda achetée à l’arrache pour mon fils qui avait cassé son ardoise naturelle (sinon j’aurais essayé d’en trouvé une d’occasion)

Déchets divers occasionnels

  • emballage alimentaire (feuilles de niori, pas trouvées en vrac)
  • trousse percée
  • élastique cassée
  • collerettes en plastique de bouteilles de vin (d’habitude on fait attention à ne prendre que des bouteilles qui en ont en métal mais ce n’est pas toujours facile à vérifier)
  • boîte de tic-tac
  • bobine de couture terminée
  • emballage d’un ultime fortune cookie “Les mots sont des cadeaux”
  • chute d’un anti-dérapant pour tiroir
  • cartes de fidélité (triées)déchets plaquettes médicaments

Médicaments et pansements

  • compresses
  • plaquettes et sachets de médicaments
  • pansements, leur emballage et leurs “étiquettes”

Et pour finir …

  • scotch (des colis des affaires achetées d’occasion, c’est fou la passion qu’ont les gens pour le scotch !)
  • lanières cassées de vêtements (finalement récupérées pour d’éventuels emballages cadeaux)
  • paquet de tabac à rouler
  • étiquettes de vêtements (des livres plutôt !)
  • mousses d’écouteur usagées (qui ont été remplacées)
  • dessous de plat en plastique (fondu)
  • support plastique de nos cartes de mutuelle de l’année reçues par courrier

Et toi tu as encore beaucoup de déchets “tout venant” ? Comment tu fais pour tes déchets plastiques ?

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des