Comment recycler les bouchons de vin ?

Une démarche zéro déchet cherche à réduire tous les déchets et en priorité les déchets « ultimes », ceux qui ne seront ni évités, ni recyclés, ni compostés.

Pour moi l’enjeu d’une démarche ZD pour qu’elle soit durable, c’est de réduire ses déchets (ce qui signifie changer bon nombre de ses habitudes de vie) tout en évitant le sentiment de privation et les frustrations. Sinon le risque c’est de vivre le zéro déchet comme une contrainte, de subir la démarche et d’abandonner (ce qui est alors bien compréhensible) !

A la maison, s’il y a une habitude de consommation qu’il nous est difficile de totalement remettre en question, c’est notre consommation de vin ! (ouais nous ne sommes pas du tout zéro sur tout, surtout sur ce « vice » patriotique 😉 ).

Nous consommons du vin, nous aimons le vin, nous apprécions le bon vin !

recycler-bouchons

Refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter

Béa Johnson l’écrit très bien dans son livre « Zéro Déchet » lorsqu’elle évoque les « 5 règles » de la démarche ZD (refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter) :

Les 2 premières concernent la prévention des déchets, la 3ème, la consommation responsable, et les 2 dernières, le traitement des déchets.

Avant de pouvoir chercher des alternatives pour réduire nos déchets de bouteilles de vin en verre et/ou réduire notre consommation, nous avons dû résoudre une 1ère question (il y a en a beaucoup à résoudre dans le ZD et c’est aussi ce qui nous plaît, je dois bien le dire !) : où jeter les bouchons en liège et ceux synthétiques des bouteilles de vin ? Autrement dit : comment recycler les bouchons de vin pour éviter de les jeter à la poubelle « noire » ?

Recycler les bouchons de vin

J’ai voulu trouver une solution pour recycler nos bouchons, sans ça nous ne passerons jamais au bocal d’un litre en remplacement de notre poubelle « noire » or c’est la manifestation concrète de notre défi familial !

Et mes recherches ont abouti ! J’ai trouvé cette formidable association près de chez nous, « Les bouchons du Pays de Lorient« , qui participe à l’opération « 1 bouchon, 1 sourire » (pour trouver l’association la plus proche de chez vous qui relaie l’opération, cliquez sur ce lien).

Je leur ai adressé un mail afin de m’assurer qu’ils récoltaient bien les bouchons de liège et oh surprise, j’ai alors appris qu’ils recyclaient également :

  • les bouchons synthétiques des bouteilles de vin
  • les brosses à dents en plastique (tout du moins le manche)
  • tous les bouchons et les capsules plastiques de la cuisine et de la salle de bain
  • les pipettes doseuses en plastique des médicaments
  • les dosettes souples de sérum physiologique
  • les capsules en métal des canettes de soda et de bière

Ce qu’il y a de très pratique, c’est que leur site détaille ce qu’ils collectent en montrant des exemples par « famille » (voir la photo d’écran ci-dessous).

Autant vous dire que j’avais un sourire jusqu’aux oreilles comme à chaque petit pas que nous faisons dans nos apprentissages !

Nous avons donc commencé à mettre de côté tous ces déchets dans un récipient (un vase).

recycler-bouchons

Quand le vase a été plein et notre déménagement proche, je suis allée déposer notre collecte à l’entrepôt de l’association.

La vue des sacs de bouchons empilés les uns sur les autres et formant des « montagnes » de déchets m’a donné le vertige : j’ai réalisé encore un peu plus l’ampleur de la situation et une triste réalité de notre société de consommation (évidemment il y en a bien d’autres !).

Je me suis trouvée aussi bien « ridicule » avec mon stock de bouchons qui m’est apparu tout à coup petit parmi ces flots de bouchons. Mais je faisais ma part et j’en ai éprouvé de la satisfaction.

J’ai remercié les bénévoles présents pour leur accueil et surtout pour leur travail : trier (une nouvelle fois) tous ces déchets dans le froid pour les mettre en sac est un travail bien ingrat mais tellement utile !

Dans cette vidéo « vlog », vous verrez des images de ma visite au dépôt de l’association (minutes : 3’24 à 4’12).

A chaque déchet sa poubelle

Désormais, nous avons donc un « réceptacle » pour ce type de déchets (un vase encore plus grand que le précédent !).

En effet, réduire ses déchets passe aussi par la mise en place de plusieurs « conteneurs poubelles » selon les déchets : papier/carton/plastique (c’est souvent la même collecte dans les poubelles « jaunes »), verre, déchèterie, bouchons, textile et épluchures par exemple.

L’avantage, c’est que cela permet une plus grande prise de conscience et analyse de ce que nous jetons.

Chaque déchet jeté nous pose question au moins une fois. Et quand nous n’avons pas la réponse ou même un doute, nous mettons le déchet dans la bannette « d’attente » le temps de faire des recherches ou de téléphoner à notre centre de tri pour obtenir une réponse.

Je crois que cela a rendu plus responsable chaque membre de la famille de chaque déchet jeté.

Désormais, chaque déchet peut apparaître comme un détail mais pour nous il devient un défi passionnant !

Et vous, comment êtes-vous organisez-vous la gestion de vos déchets chez vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *