Le Déclic

Yes … c’est le moment de lâcher prise et de partir à l’aventure !

Vacances en mode road-trip improvisé

Toujours le même concept : 1 billet d’avion, 1 réservation pour la première nuit, 1 voiture de location, 1 carte routière, 2 ou 3 idées de ce que nous voulons faire et nos envies feront le reste. C’est ainsi que nous partons à la découverte de différents pays en famille. Ces vacances nous permettent d’être en totale rupture avec notre quotidien et de nous recentrer sur l’essentiel : nous, les autres et le bonheur au présent. Tout le reste est réduit au strict nécessaire : valise minimaliste pour 5 et c’est tout, pas de place pour le superflu.

les routes US époustouflantes lors de notre dernier road trip
les routes US époustouflantes lors de notre dernier road trip

Cette fois-ci, notre destination c’est l’Ouest Américain. 15 jours en road trip, 15 nuits dans les motels que nous dénichons au gré de notre périple, pique-niques dans des endroits fabuleux, un resto de temps en temps. Nous randonnons dans des lieux époustouflants, rencontrons des gens extraordinaires, mangeons de bons burgers dans des diners dignes d’Happy Days, écoutons de la country, plongeons du haut de falaises, marchons parfois dans le désert par 47 degrés, traversons la réserve indienne, roulons sur des routes fantastiques où se mêlent des couleurs incroyables… nous vivons une nouvelle fois des moments intenses en famille et nourrissons encore un peu plus notre histoire collective de moments forts.

Finalement, n’est ce pas le plus beau cadeau que de vivre et créer des souvenirs indélébiles ?

De retour en France, il y a néanmoins une chose qui m’interpelle …

Je suis frappée par le sentiment d’avoir passé mon temps à pourrir la planète :

  • acheter un café à emporter dans un gobelet = je jette,
  • pique-niquer = je jette,
  • boire une bouteille d’eau= je jette,
  • un coca ? je jette,
  • consommer, je jette, je jette, je jette

Tout ce qu’on achète rime avec je jette … Voilà le déclic !

Le déclic n’est que l’étincelle d’une bombe intérieure.

Mais, cette bombe ne date pas d’hier : elle a tout simplement atteint la bonne taille pour s’allumer et donner naissance à un nécessaire changement explosif …

Puis tout s’emballe : comme par hasard …

Comme par hasard, des collègues me parlent du film « Home » qui vient de repasser à la télé … comme par hasard, on me décrit le quotidien d’une connaissance qui fait sa propre lessive dans une démarche écologique … comme par hasard, je loupe le jour des poubelles alors que ces dernières débordent et ça me rend dingue … comme par hasard, Cécile me parle de ce bouquin qu’elle a commandé sur le zéro déchet et me donne envie d’en faire autant … comme par hasard, je croise le regard de ma tante Danielle, un peu choquée de me voir jeter toutes ces coupes de champagne en plastique que j’ai apportées pour trinquer avec la famille en l’honneur de notre récent mariage, et ce regard m’obsède …  comme par hasard, le journal parle d’une expérience Zéro Déchet lancée par Lorient Agglomération sur 30 familles … comme par hasard, j’ai, depuis quelques temps, un besoin viscéral de m’investir dans quelque chose d’important à mes yeux, mais je ne parviens pas à trouver quoi.

Comme par hasard … Mais, ce qui m’interroge le plus dans tous cela … c’est qu’avant tout : je n’ai jamais cru au hasard !

Et clac … ça y est … tout est clair … Il est là le projet !

N’avez-vous jamais vécu cela, vous ? Un déclic qui vous éclaire d’un coup ? Un déclic qui donne enfin du sens à des choses que vous avez vécues ? Un déclic qui s’impose à vous comme une évidence ?

Ce projet, c’est celui de ne plus se sentir impuissante face à cette consommation folle et déraisonnée qui contredit mes valeurs.

C’est aussi celui de ne pas laisser mes filles mener seules les nécessaires changements que je n’aurais pas su entreprendre moi-même, et ce, malgré les évidents désastres écologiques que notre mode de vie engendre …

Mais, ce projet, je ne peux pas le vivre seule … il sera forcément réalisé en famille.

Au diner, je parle de tout cela à Victor et aux filles. Je leur expose ce que j’appelle notre « projet de famille » : on se donne 1 an pour mettre en place tout ce qui est possible pour tendre vers le zéro déchet et devenir maître de notre consommation. Au terme de cette année qui démarre le 1er septembre 2016, nous ferons un bilan collectif et nous verrons si nous souhaitons poursuivre l’aventure, conserver des gestes ou en supprimer.

Beaucoup de questions fusent, quelques inquiétudes sont évoquées face au changement, et puis Morgane, notre ainée de 19 ans dit « Moi, je trouve ce projet très bien. Je suis d’accord !« .

C’est ainsi que ma famille se lance

dans l’aventure Zéro Déchet !

Et, franchement …

je suis excitée à l’idée de la vivre !

Vous nous suivez ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *